Laboratoire d’anatomie et cytologie pathologiques


Informations

Chef de service
Dr François Leclair
Cadre de santé
Mme Aurélie Julien

Informations contact et horaires
Site
Contact secrétariat
Horaires d'accueil téléphoniques secrétariat
Horaires de visite
La Roche-sur-Yon 02 51 44 62 20

Présentation


L'Anatomie et Cytologie Pathologique (ACP) est une spécialité médicale qui étudie les lésions provoquées par les maladies, afin d'établir un diagnostic, à partir de prélèvements tissulaires ou cellulaires (pièce opératoire, biopsie, frottis ou liquide).

Cette discipline s'intègre dans la prise en charge multidisciplinaire des patients en apportant également des informations pronostiques et prédictives de la réponse thérapeutique.

L'analyse des prélèvements nécessite un examen à l'œil nu des pièces opératoires (examen macroscopique), suivi d'une étape technique permettant d'obtenir des lames de verre supportant des coupes fines colorées de tissu ou de cellules. Ces lames sont ensuite étudiées au microscope optique. Le pathologiste peut avoir recours à des techniques supplémentaires telles que l'immunohistochimie (réalisée au laboratoire), la cytogénétique ou la biologie moléculaire (réalisées sur des plateformes de génétique à partir des prélèvements tissulaires). Elle aboutit à la rédaction d'un compte rendu par le médecin pathologiste. Le diagnostic anatomo-pathologique est un acte médical et non le résultat d'un processus automatisé.

L'activité principale de l'ACP est le domaine de la cancérologie. En effet, la classification des cancers et des tumeurs bénignes repose essentiellement sur des critères anatomo-pathologiques.

Les sites d’action :

  • Centre Hospitalier Départemental Multisite La Roche-Sur-Yon - Luçon - Montaigu

  • Centre Hospitalier Fontenay le Comte

  • Centre Hospitalier Loire Vendée Océan

  • Centre Hospitalier Les Sables d’Olonne (Côte-de-lumière)

Le service d’anatomopathologie prend en charge les prélèvements provenant de l’activité chirurgicale et médicale du CHD (La Roche-sur-Yon, Luçon et Montaigu), Fontenay et Challans (pièces opératoires, biopsies, liquides et frottis), ainsi que des frottis cervico vaginaux réalisés en ville. Nous recevons environ 21 500 demandes d’examen par an.

Les prélèvements sont enregistrés à la réception du service par un technicien qui vérifie la conformité d’envoi.

Les différents types de prélèvements adressés sont :

  •  Des cytologies sur des liquides biologiques (ex : urine, cytoponction thyroidienne, liquide céphalo-rachidien)

  •  Des biopsies (par ponction à l’aiguille, au trocart ou par biopsie chirurgicale)

  •  Des pièces opératoires  (exérèse partielle ou complète d’un ou plusieurs organes)

Les prélèvements sanguins et les myélogrammes ne sont pas analysés en anatomopathologie, mais dans le service d’hématologie biologique.

Les prélèvements réceptionnés en anatomopathologie doivent être techniqués avant de pouvoir être analysés au microscope.

Pour la plupart des prélèvements, cette étape technique dure 24 à 48 heures. Les biopsies ou pièces opératoires sont fixées dans le formol afin de prévenir l’altération des cellules.

Les pièces opératoires sont examinées dans la salle de macroscopie par le médecin, assisté d’un technicien. Des fragments d’intérêt sont prélevés, accompagnés d’annotations et parfois de photographies.

Les prélèvements sont inclus en paraffine, puis coupés et colorés par les techniciens.

Le médecin pathologiste analyse au microscope les lames colorées en technique standard (coloration HES).

Sa mission principale est le diagnostic des cancers. Des techniques supplémentaires telles que des colorations spéciales ou une étude immunohistochimique peuvent être demandées par le médecin pour préciser le diagnostic ou apporter des informations pronostiques ou thérapeutiques.

Le médecin pathologiste participe à certaines Réunions de Concertation Pluridisciplinaires (RCP) de cancérologie et à la formation d’internes en médecine.

Le compte rendu anatomopathologique est saisi par une assistante médico-administative (AMA), qui assure également les taches administratives. Les AMA occupent une fonction essentielle entre les services médicaux et paramédicaux en interne ou en externe.

Selon les indications, un prélèvement peut être pris en charge immédiatement dans le cadre d’un examen extemporané. Cet examen a pour but de guider le chirurgien pendant l’opération, lui permettant d’adapter son geste chirurgical en fonction du diagnostic établi.  Après une technique de coupe particulière par congélation réalisée par un technicien, ou un étalement cytologique sur lame, le médecin analyse les lames colorées au microscope. Le délai de réponse comprenant la technique et l’analyse est d’environ 20 à 30 minutes.

Certaines tumeurs particulières peuvent faire l’objet d’une congélation au laboratoire en tumorothèque.

Le bloc de paraffine contenant le prélèvement peut être transmis en dehors du laboratoire sur une plateforme de biologie moléculaire pour une analyse génétique. Ce matériel peut également être transmis au service de recherche clinique dans le cadre de protocoles de recherche (essais cliniques).

Les blocs, les lames et les comptes rendus sont archivés par les agents de service hospitalier, qui s’occupent également de la gestion des stocks et des déchets.

L'équipe est composée de

Médecins :

  • Dr Francois LECLAIR, responsable de service

  • Dr Didier BRANQUET, praticien contractuel

  • Dr Marie-Christine CHAPEAU, praticien hospitalier

  • Dr Odile SAVEL, praticien hospitalier

  • Dr Aude-Hélène PAVAGEAU, praticien hospitalier

  • Dr Charles LIDDELL, assistant spécialiste

Un interne de spécialité médicale

Cadres :

  • Francis BULTEAU, cadre supérieur de santé

  • Aurélie JULIEN, cadre de santé

Techniciens : 9

Assistantes médico-administratives: 3

Agents de service hospitalier : 3